" Ce qu'est Tinder de nos jours, était la discothèque d'antan "


La sociologue Eva Illouz prétend que l'amour est mort. les "dates" sur le net et le capitalisme l'auraient détruit. Le thérapeute Fabian Lenné a une autre approche : " En 20 ans de thérapie, j'ai constaté que toujours plus de personnes vivent une bonne relation grâce à l'internet"


Interviewer :

La sociologue Eva Illouz écrit, que le dating sur le net suit des critères capitalistes et qu'il transforme l'être humain en un produit sur le marché de l'internet. " La sexualité moderne" dit-elle, est dans le quantitatif, l'accumulation de stimulis différents et changeants ainsi que dans la nouveauté. Comprenez-vous la critique ?

Fabian Lenné:

Oui, cela a toujours été dit mais je crois que la vie fonctionne juste autrement actuellement. Ce que tinder est de nos jours était avant la discothèque. Les coups d'un soir ont toujours existé. C'est une phase d'expérimentation dans la vie des gens, dans laquelle on accumule les expériences avec différents partenaires. C'est totalement normal. En tant que thérapeute, je ne peux pas affirmer que les gens soient devenus anxieux à cause du phénomène d'attachement et dire que c'est pour cette raison que les gens changent de partenaire. Je dirai plutôt qu'il y a une manière plus sophistiqué de traiter les relations qu'auparavant. C'est devenu plus exigeant. Et ce phénomène d'anxieugène de l'attachement n'était à l'époque pas souvent mis sur la table car chacun des deux partenaires étaient enfermés dans leur rôle.


Interviewer :

Vous voulez dire que l'on ne parlait pas assez de son malheur ou que l'on en parlait pas beaucoup.


Lenné :

Oui c'est ça. On rencontrait quelqu'un , on tombait un peu amoureux, la femme tombait enceinte, on avait un enfant, se mariait et sur ces bases on restait ensemble.

Les relations fragiles et disfonctionelles, il y en avait mais les gens ne se séparaient pas aussi facilement à cause d'une pression sociale. Les gens avaient peur de ce que pensaient leurs voisins, de ce que l'Eglise allait dire. Il y avait aussi ce principe de culpabilité dans le divorce.

Fabian Lenné

Interviewer : Maintenant, il y a des couples après un an de relation qui se séparent car ils font moins l'amour qu'avant et se disent : " il y a quelque chose qui cloche, nous devons nous séparer".


Lenné:

Dès que les masques tombent ou que les rôles disparaissent et que le sex devient libre, nous ne restons plus ensemble car nous ne le voulons tout simplement plus.

Une grande partie des couples de nos jours sont ensemble parce qu'ils ont bien réfléchi et qu'ils le veulent vraiment contrairement à autrefois, il y a 30 ou 50 ans. Je suis convaincu de cela. Aujourd'hui, les gens sont plus courageux et émancipés et ne sont plus aussi dépendants les uns des autres, socialement et financièrement. Ils recherchent un nouveau partenaire lorsqu'ils réalisent que cela ne leur convient plus. Ce n'est pas quelque chose de mauvais en soi.


Interviewer :

Mais c'est toute la notion d'amour qui est démysitifié. Lenné: Je ne crois pas cela. La notion n'a pas changé selon moi. Les premiers passages de la Bible parlent d'un amour qui fonctionne selon les mêmes critères que notre époque. C'est une chose incroyable qui vous arrive, cet amour vous frappe comme un coup d'éclair. C'était le cas à l'époque et c'est toujours le cas aujourd'hui. Le concept d'amour implique que l'amour qui est né, est exclusif entre deux personnes et unique. Qu'il ne soit pas si exclusif ou pas du tout est une autre question mais le principe de base n'a pas changé. Tout le reste n'est que culture.


Interviewer :

Eva Illouz dit que le capitalisme dégrade les gens et les transforme en bien. Notre regard sur les relations a complétement changé. Nous choisissons notre partenaire de nos jours seulement que par l'apparence, la forme physique, le salaire... N'avez-vous que cela qui compte dans votre vie ? Augmentez vos biens et traiter les gens comme un bien que vous possédez ?



source : https://www.zeit.de/zeit-magazin/leben/2019-03/paartherapie-liebe-online-dating-beziehungen


#DunkNation

La #DUNKNATION vous propose de recevoir des informations sur ses actions, son développement et l'actualité. 
Cette inscription fait de vous un citoyen de la #DUNKNATION où que vous soyez dans le monde.

#DUNKNATION NEWSLETTER

© #DUNKNATION 2020
#DUNKNATION une propriété et marque déposée par la société DUNK-EVENTS 

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon